Fondée en 1996, l’entreprise R&D Project Managing, spécialisée dans la conception d’équipements de production automatisés pour l’industrie, poursuit son développement. La PME de Dossenheim-sur-Zinsel investit 4 millions € dans l’acquisition de terrain et la construction de locaux dans la zone d’activités du Martelberg à Saverne. Le bâtiment de 4 450 m² devrait être opérationnel fin 2018.

philippe-roser-directeur-general-de-r-amp-d-project-managing-photos-dna-g-e-1511023033

L’entreprise R & D Project Managing se porte bien. Vingt-et-un ans après sa création par Philippe Roser et un associé aujourd’hui parti, la PME enregistre une croissance en augmentation constante chaque année. Depuis 2010, son chiffre d’affaires a plus que triplé, passant de 2 à 7 millions d’euros, avec une progression rapide et soutenue depuis trois ans (3,6 millions d’euros en 2014).
L’entreprise aujourd’hui dirigée par les frères Roser – Philippe, Marc et Jean-Luc – emploie une trentaine de salariés qui conçoivent et réalisent des lignes de production automatisées pour de grands comptes de la région Grand Est. Forte de ses bons résultats, la société  regarde vers l’avant en investissant dans de nouveaux locaux (lire ci-dessous) tout en cherchant à diversifier son activité pour continuer son développement.

Association stratégique

Dans cette optique, l’entreprise noue depuis plusieurs mois un partenariat baptisé JBT Hub Up avec six autres sociétés françaises (*). Cette association d’entrepreneurs offre aux clients « une solution unique capable de développer l’ensemble des dispositifs médicaux en rassemblant toutes les compétences métiers, dès la phase amont du projet, pour une prise en compte de tous les objectifs » : de la conception à la réalisation en passant par l’assemblage, détaille le patron de 53 ans.
Ce consortium, composé de 850 collaborateurs répartis sur 11 sites de production à travers le monde avec 3 000 m² de salles blanches, pèserait, selon Philippe Roser, « 100 millions d’euros de chiffre d’affaires ». Une alliance de poids pour R & D Project Managing.
Cette association stratégique permettra à la société de Dossenheim-sur-Zinsel de gagner en
crédibilité auprès des grands donneurs d’ordres dans les domaines de la pharmaceutique et des cosmétiques mais aussi d’élargir son portefeuille. Notamment à l’international, où elle intervient d’ores et déjà pour des entreprises de secteurs aussi différents que l’automobile, l’agroalimentaire ou l’électromécanique.

Intégration de nouvelles compétences

« Nous avons une volonté de nous étendre davantage au-delà des frontières avec une démarche commerciale propre », indique l’ancien employé de Sotralentz, à Drulingen. Son entreprise, qui a adhéré au syndicat des fabricants de machines allemand, compte sur son représentant outre-Rhin pour décrocher de nouveaux marchés.
Pour y parvenir, l’entreprise entend actionner un autre levier de croissance externe avec l’intégration de nouvelles compétences. Jusqu’à présent, son coeur d’activité consistait à réaliser, à concevoir et à assembler des équipements industriels individualisés et de série. Bien qu’elle commercialise sa propre machine, l’EvoluBox, depuis plus de dix ans, la PME d’ingénieurs et de techniciens fabrique seulement une petite partie des projets qu’elle vend à ses clients. Le reste est sous-traité.

Philippe Roser envisage d’internaliser une partie de la production en rachetant des entreprises. « Le but est d’en faire plus car les clients recherchent de plus en plus de solutions complètes », précise le dirigeant, optimiste. De quoi, espère-t-il, accroître une activité déjà prospère.

une-trentaine-de-salaries-travaillent-dans-l-entreprise-photo-dna-guillaume-erckert-1511023033
le-nouveau-batiment-comprendra-1-400-m-de-bureau-2-100-m-d-atelier-de-production-et-950-m-de-locaux-de-stockage-document-lcr-ligne-bleue-1511023033

R & D Project Managing voit plus loin. Et plus grand. Trop à l’étroit dans son bâtiment historique de 1 300 m² implanté depuis 2000 au fond de la rue de la Gare à Dossenheim-sur-Zinsel, et dans l’impossibilité de se développer, la société gérée par les trois frères Roser ambitionne de déménager pour s’agrandir.
Elle a récemment fait l’acquisition auprès de la communauté de communes du pays de Saverne d’une parcelle de terrain d’un hectare dans la zone du Martelberg, derrière l’entreprise Fossil.
R & D Project Managing envisage de construire sur cette emprise foncière un bâtiment de 4 450 m² – dont 1400m2 de bureau, salles de réunion et locaux sociaux, 2 100 m² d’atelier de production et 950 m² de locaux de stockage et logistique. Le projet, confié aux Constructeurs réunis (LCR) et au cabinet d’architecte Ligne Bleue, devrait démarrer avant la fin de l’année pour une livraison prévue fin 2018.
Le bâtiment de Dossenheim-sur-Zinsel sera alors mis en vente ou loué, en fonction des
opportunités.
Le nouveau siège, plus grand, plus moderne et implanté au coeur d’une zone économique parmi d’autres entreprises, doit servir de levier de développement. « Aujourd’hui, nous sommes dans une démarche d’investissement. Nous sommes confiants pour l’avenir », souligne, ambitieux, Philippe Roser, directeur général de l’entreprise.
La société espère ainsi disposer d’un outil capable d’accompagner ses objectifs de croissance, qui passe notamment par une augmentation de ses commandes à l’international. Si tel est le cas, R & D Project Managing pourrait embaucher pour doubler ses effectifs à l’horizon 2025. Le nouveau bâtiment est taillé pour faire travailler 60 personnes.

R&D DNA 19-11-2017-